Le contrôle de la gestion fait partie intégrante du processus d’amélioration des performances de l’entreprise par une analyse approfondie des objectifs et un meilleur contrôle des actions entreprises pour les atteindre.

Il s’agit d’un système d’aide à la décision qui permet la gestion des opérations par l’utilisation d’informations comptables et financières pour exécuter ou formuler la stratégie d’une organisation. Cette méthode est employée par les entreprises pour assurer l’utilisation efficace des ressources ainsi que la cohérence entre la stratégie et les pratiques spécifiques qui sont mises en place pour atteindre les objectifs.

Le contrôle de gestion, définition et fonction dans l’entreprise

Le contrôle de gestion est une méthode permettant d’étudier la manière dont une entreprise procède en termes d’objectifs et de méthodes et dans le but d’optimiser les opérations et d’améliorer le contrôle des performances. C’est un ensemble de procédures qui visent à piloter et à contrôler l’utilisation des ressources matérielles ou humaines afin d’établir de nouvelles méthodes de travail pour atteindre les objectifs fixés. Par conséquent, tous les départements de l’entreprise sont concernés par les audits internes.

L ‘objectif premier du système de contrôle de gestion est de faciliter le développement d’une organisation plus efficace et plus performante grâce à un examen transversal des activités de l’entreprise. En tant que fonction cruciale au sein de la structure de l’entreprise, cette approche garantit une variété d’objectifs en assurant la cohérence de la politique mise en place et des procédures opérationnelles employées pour mettre en œuvre cette politique.

Élément essentiel de la gestion de l’entreprise, le contrôle de gestion est un processus transversal quicrée le lien et facilite les interactions entre les dirigeants, les cadres et les salariés. Il s’agit de prévoir les budgets, d’étudier les tableaux de bord et d’élaborer des synthèses ou des rapports. La fonction de contrôle de gestion est construite sur trois principes fondamentaux qui sont :

  • L’entreprise est guidée par l’utilisation de processus bien définis.
  • le suivi des activités quotidiennes et l’évaluation des résultats par rapport au plan mis en place
  • la gestion des ressources nécessaires à la réalisation des objectifs.

Bien qu’il ne soit pas une entité décisionnelle, le contrôle de gestion représente un système d’échange d’informations qui crée une connexion entre les différents départements.

Quelles sont les responsabilités du contrôle de gestion ?

Les fonctions exercées par un contrôleur de gestion diffèrent en fonction du domaine d’activité de l’entreprise, de sa taille et de son mode de fonctionnement. Le contexte influence les processus et les méthodes à utiliser dans le cadre du contrôle de gestion.

En général, la méthode consiste à analyser l’efficacité des activités de l’entreprise pour déterminer la possibilité d’augmenter la productivité. Elle comprend les tâches suivantes :

  • La gestion comptable,
  • L’analyse des dépenses,
  • Le contrôle des stocks par l’inventaire
  • Prévision budgétaire,
  • L’établissement de rapports.

Ainsi, la mission du contrôle de gestion est d’établir et de superviser la comptabilité générale de l’entreprise conformément aux dispositions légales en vigueur, par l’enregistrement des comptes de bilan annuels ainsi que des comptes de résultat et des bilans. La comptabilité financière est un élément essentiel de la gestion d’une entreprise car elle révèle le patrimoine de l’entreprise en ce qui concerne les passifs, les actifs et les dépenses. Elle est désormais traitée par des outils comptables informatisés qui permettent de calculer les coûts des opérations de l’entreprise ainsi que le coût des services rendus et l’évaluation du stock. Ce sont les systèmes d’information de comptabilité de gestion utilisés par les grandes entreprises…

Lire plus :   Lit bateau pirate : trouvez le lit idéal pour décorer une chambre de garçon !

Le contrôle de gestion a un impact sur l’étude des coûts de l’entreprise en ce qui concerne les frais généraux, les coûts et les coûts du travail des ressources humaines. Pour calculer un coût, le contrôleur de gestion doit analyser les ressources employées dans l’espoir de réduire les coûts pour conserver la trésorerie et les actifs.

D’autre part, le contrôleur de gestion a pour mission d’évaluer le stock en réalisant des inventaires annuels pour confirmer l’existence des matières premières ou des produits finis qui constituent le patrimoine de l’entreprise. Pour ce faire, la procédure consiste à acquérir des données sur les stocks et à les analyser, puis à prendre une décision sur la valeur des stocks en fonction de ces données.

L’autre fonction de la gestion du contrôle est effectuée à l’avance et consiste à établir des prévisions budgétaires en fonction du plan de l’organisation, des objectifs des gestionnaires, des opinions du personnel opérationnel et des données de l’année précédente. Ensuite, les écarts éventuels entre les prévisions et la réalité sont identifiés et analysés. Ainsi, les conseils donnés par un système de contrôle de gestion peuvent avoir un impact sur la stratégie globale de l’entreprise.

En fin de compte, le contrôle de gestion a la responsabilité de préparer des états et des rapports de gestion dans le but d’établir un lien entre les informations comptables et d’autres informations comme les prévisions, les budgets ou les prévisions. Ces rapports sont des tableaux de bord qui fournissent divers indicateurs montrant les réalisations d’un département ou des rapports d’activité qui donnent un aperçu des activités de l’entreprise pendant une période donnée.

Quel est le travail d’un contrôleur de gestion dans une entreprise ?

Le contrôleur de gestion est généralement rattaché à la direction générale de l’entreprise. Il travaille en étroite collaboration avec les services financiers ainsi qu’avec les salariés sur le terrain. Les indicateurs proposés par les contrôleurs de gestion sont les plus fiables et les plus sûrs car ils sont tirés de la situation réelle des unités opérationnelles.

C’est un gestionnaire de projets qui doit posséder diverses qualités telles que la capacité de gestion ainsi que la curiosité, l’adaptabilité, ainsi que la capacité de planifier ou d’organiser. Le poste évolue au fil du temps, ce qui lui permet de mieux s’adapter à un monde en constante mutation. Le manager contrôleur doit connaître le fonctionnement de l’entreprise de manière transversale et être capable d’analyser ou de synthétiser les informations pour les communiquer aux managers.

Lire plus :   Achetez votre base de données emails des entreprises sur Annuaire JCB

L’expert joue un rôle crucial en donnant des conseils aux managers et en fournissant des recommandations basées sur un travail d’analyse. L’objectif principal de cet expert est de faire le lien entre les dirigeants, les outils d’analyse des managers et la situation réelle sur le terrain, propre à chaque entreprise.

L’adaptation des outils de contrôle aux modes de fonctionnement mis en place par le contrôleur de gestion lui permet de fournir les stratégies les plus efficaces pour améliorer les pratiques de l’entreprise et être performant en continu. C’est l’un des moyens d’améliorer les méthodes de travail en fournissant des réflexions détaillées sur tous les aspects du fonctionnement de l’entreprise.

Le contrôleur de gestion doit être capable de comprendre les opérations de l’entreprise, notamment les finances, la comptabilité, les ressources humaines, ainsi que les services de qualité. La fonction de contrôleur au sein de l’entreprise devient de plus en plus cruciale, car elle aide la direction à faire des choix stratégiques et à élargir constamment sa compréhension des différents aspects qui affectent les performances de l’entreprise. Le contrôleur est capable d’améliorer la performance globale de chaque département, ce qui lui permet d’être constamment informé du travail de la direction.

Quelles sont les caractéristiques d’un contrôleur de gestion ?

Dans les entreprises de petite taille, le rôle du contrôleur de gestion est généralement confié au chef du département comptable et financier. Sa principale responsabilité est d’établir les budgets annuels ainsi que de les mettre à jour ou de les modifier régulièrement en fonction des résultats obtenus.

En revanche, dans les grandes entreprises, le rôle du contrôleur de gestion s’étend à d’autres fonctions telles que

  • Le reporting des données à la direction,
  • La détection des écarts entre les objectifs et les performances,
  • La rédaction de rapports,
  • L’analyse des résultats,
  • Le suivi des performances à l’aide de tableaux de bord et d’indicateurs.

Dans ce cas de figure, le contrôleur de gestion peut être un support opérationnel puisqu’il fait partie du processus de décision en relation avec la stratégie de l’entreprise. Quelques grandes entreprises font appel à des consultants externes pour assumer le rôle de contrôleur de gestion en bénéficiant de leur expérience déjà établie.

Ce profil a évolué dans le passé, pour mieux s’adapter aux avancées technologiques et aux tendances économiques, jusqu’à devenir une nécessité dans le processus d’aide à la décision. De plus en plus de services s’appuient sur ce type de consultant en contrôle de gestion, généralement des experts en finance et en comptabilité, pour faire face à l’évolution des conditions économiques et augmenter leurs bénéfices.

Lire plus :   Comment investir dans des actions plutôt que dans des parts

Le contrôleur de gestion est un spécialiste de l’élaboration de solutions permettant d’anticiper, de prévoir et de maximiser les résultats. Il a la capacité de s’adapter aux changements technologiques, ce qui lui permet de proposer les solutions les plus efficaces en fonction des objectifs fixés, du budget prévu et des capacités disponibles.

La personne qui occupe ce poste est un véritable chef de projet, qui doit superviser, planifier et coordonner des actions telles que l’introduction de nouvelles pratiques de travail ou la restructuration de départements spécifiques. Le contrôleur de gestion est un expert en gestion transversale et on attend de lui qu’il soit capable de s’adapter au fonctionnement interne de l’entreprise, de développer des synergies entre les différents services et de mettre en œuvre les bonnes solutions.

Cet expert doit s’intégrer à l’entreprise en se tenant au courant de l’environnement économique et du marché sur lequel elle opère. Une communication claire doit être développée entre le manager contrôleur et les représentants commerciaux, les managers, les informaticiens, les juristes ou tout autre intervenant.

Grâce à une communication constante avec les unités opérationnelles de l’entreprise, le contrôleur de gestion est un point de contact clé et un expert en communication interne. Cette position lui permet de créer des ponts entre les différents départements, tout en gardant la distance nécessaire avec les stratégies de l’entreprise et ses besoins.

Le but ultime est d’intégrer tous ces éléments ensemble et d’aligner le processus de décision sur la gestion. C’est ainsi que le contrôleur de gestion contribue véritablement à la croissance de l’entreprise, en étant compétent pour mettre en œuvre des procédures innovantes et adapter les outils.

Il est également important de garder à l’esprit que le rôle d’un contrôleur de gestion dépend de l’activité de l’entreprise. Par exemple, dans une entreprise commerciale, le travail du contrôleur de gestion consiste à planifier le budget, à suivre les indicateurs de performance et à trouver des moyens d’amélioration. D’autre part, un contrôleur de gestion travaillant dans une entreprise industrielle se concentre davantage sur l’analyse des stocks, le suivi et l’optimisation des coûts afin de réduire les coûts tout en assurant la satisfaction des clients.