Si vous êtes salarié, les formalités que la naissance de votre enfant peut entraîner sont nombreuses, surtout lorsque vous attendez le tout dernier moment pour vous y mettre. C’est une chose que vous devez éviter si vous souhaitez profiter des avantages que vous procure l’inscription au régime d’assurance maladie. En plus de la protection des frais médicaux, vous recevrez une prime de naissance. Cependant, le processus pour recevoir cette récompense financière n’est pas encore connu de tous. Comment obtenir la prime de naissance auprès de votre mutuelle? Voici la réponse

Choisir un forfait naissance à votre mutuelle.

L’assurance du remboursement de vos frais médicaux commence par la sélection du programme d’assurance maladie quiest adapté à vos besoins. Après avoir confirmé que l’offre de la compagnie à laquelle vous souhaitez adhérer vous convient, assurez-vous qu’elle propose un forfait naissance. Il s’agit de l’allocation de naissance. Il s’agit d’une aide financière offerte aux parents qui attendent un bébé ou qui ont déjà un bébé dépendant de la complémentaire.

Ces prestations peuvent être versées avant ou après la naissance du bébé. Il est crucial d’être attentif aux spécificités de la formule, car tous les assureurs ne prévoient pas cette option dans leurs contrats. Si cette prestation n’est pas incluse dans la mutuelle, vous avez la possibilité de modifier les conditions de l’accord. En cas de refus de la part de la complémentaire santé, il est préférable de changer d’assureur.

Lire plus :   Ce qu’il ne faut pas oublier avant de partir en camping

Choisir une mutuelle dont le coût de naissance est élevé

Il existe quelques mutuelles qui proposent le même montant de prime de naissance. Le montant que vous payez en tant que prime de naissancevarie donc en fonction de la compagnie d’assurance. C’est pourquoi vous devez faire l’effort d’examiner les nombreuses possibilités qui s’offrent à vous. Le montant de la récompense varie de 50 à 200 EUR. La valeur moyenne de la récompense est de 100 EUR Il est recommandé de choisir un plan d’assurance qui est un paquet de mutuelle qui est plus ou moins proche du seuil spécifié.

En outre, les formules qui sont incluses dans la police d’assurance maladie peuvent avoir une incidence sur le coût de la prime de naissance. Si vous souhaitez augmenter le coût, il serait plus pratique de choisir une formule qui ne prévoit pas trop de risques. Moins les risques sont couverts, plus les avantages sont importants.

Vous devez remplir les conditions d’admissibilité pour recevoir la prestation de naissance.

Après avoir déterminé si le contrat d’assurance mutuelle que vous choisissez prévoit une prime de naissance, il y a quelques conditions que vous devez remplir avant de pouvoir bénéficier des primes de naissance. Tout d’abord, il y a des conditions concernant le moment où vous pouvez commencer à faire une demande de prime. En réalité, en tant que parent, vous êtes tenu d’introduire une demande de prime au cours du septième mois de votre grossesse. Pour les adoptions, les règles sont essentiellement identiques.

En outre, certaines mutuelles de santé permettent à leurs assurés de combiner leur couverture avec d’autres indemnités liées à la naissance. Il existe également quelques mutuelles qui versent la prime de naissance au nom du ménage. Par exemple, il existe des mutuelles pour lesquelles la prime de naissance n’est versée qu’au père ou à la mère de l’enfant.

Dans certaines situations, certaines caisses d’assurance maladie peuvent également prendre en compte les parents de l’enfant comme bénéficiaires de la compensation. Une autre chose que beaucoup de salariés négligent est l’inscription du nom de l’enfant auprès de la mutuelle. Cette formalité doit être accomplie dans les deux premiers mois de l’existence du bébé.

Changez votre régime d’assurance maladie en régime pour nourrissons

Les prestations que vous recevez de votre régime d’assurance maladie peuvent changer lorsque vous avez un nourrisson à la maison. Si votre police ne couvre que les frais médicaux et que vous n’êtes pas sûr, vous devriez appeler votre compagnie d’assurance maladie pour déterminer quelle est la prestation de naissance. De cette façon, vous aurez la possibilité d’ajouter de nouvelles prestations au contrat et de recevoir également une indemnisation.

Certains prestataires peuvent ne pas être réceptifs à cette question. Dans ce scénario, vous devrez changer de prestataire. Vous pouvez soit mettre fin au contrat de mutuelle précédent, soit l’ajouter à une prime de naissance non souscrite. Vous pouvez être assuré que toute personne ayant un contrat d’assurance avec une mutuelle de santé a le droit d’examiner le contrat au moins une fois par an. Le but de ce privilège est de permettre au souscripteur d’évaluer ses droits et d’adapter la couverture d’assurance à ses besoins.

C’est une excellente idée !

Contrairement à d’autres prestations qui sont proposées, la prestation de naissance n’est pas soumise à des contraintes financières. Les compagnies d’assurance ou autres prestataires évaluent le montant de la récompense sans tenir compte des ressources financières de la personne qui souscrit. Par conséquent, vous avez légalement droit à cette prestation du fait même que vous avez un contrat d’assurance qui est mutuel. Cependant, c’est seulement la naissance de l’enfant qui déclenche le processus de perception de cette prime.

Vous pouvez bénéficier d’une prestation complémentaire de naissance par le biais de la CAF. Pour en savoir plus à ce sujet, consultez le site de la CAF.

Prime de naissance et assurance chômage ?

L’attente d’avoir un enfant peut être une source de joie pour les parents. Cependant, certaines circonstances rendent la naissance un peu compliquée. C’est notamment le cas lorsque vous venez de perdre votre emploi. Dans ce cas, il vous faudra trouver une mutuelle spécifiquement adaptée à votre situation et pas seulement pour gagner la prime de naissance. Il est essentiel d’avoir une couverture d’assurance pour la garde de votre enfant. Lorsque vous avez un enfant, vous allez consulter régulièrement un médecin.

Dans tous les cas, sachez que vous avez plusieurs possibilités pour trouver une assurance chômage

  • La première année suivant la perte de votre emploi, vous pouvez choisir de bénéficier gratuitement de votre régime d’assurance maladie par l’entreprise.
  • Si vous êtes marié, vous pouvez demander à être bénéficiaire de l’assurance maladie de votre partenaire.
  • Vous pouvez également demander à bénéficier d’une assurance maladie complémentaire (CSS) auprès de la sécurité sociale, afin de bénéficier d’une prise en charge totale ou partielle de vos frais d’assurance maladie.
  • En outre, vous pouvez adhérer à une mutuelle pour les personnes sans emploi. Attention, il ne s’agit pas d’une mutuelle individuelle, mais vous pouvez trouver des offres pour les personnes à petit budget.