Le terme « cash flow immobilier » est une expression couramment employée par les professionnels de l’immobilier. Il s’agit d’un aspect crucial pour les investisseurs, qu’il s’agisse d’une location, d’un achat immobilier ou d’un plan de revente en trois actes.

Le cash-flow immobilier est une méthode qui permet aux investisseurs d’estimer les gains potentiels qu’ils peuvent obtenir chaque mois.

Cet article décrit ce qu’est un flux de trésorerie de l’immobilier et comment il est calculé.

Flux de trésorerie de l’immobilier : définition.

Le cash flow de l’immobilier ou cash flow est un terme issu de la langue anglaise qui désigne l’ensemble des flux financiers. Il peut être utilisé pour décrire les finances, les bénéfices et les revenus d’un logement locatif.

Le site Flux de trésorerie réel de l’immobilier peut être défini comme un fonds de réserve qui reste après avoir effectué les calculs suivants : revenu locatif, taxe de remboursement de l’hypothèque, taxes sur les coûts de la propriété, dépenses mensuelles et autres charges.

Il existe une myriade de variables qui doivent être prises en compte pour déterminer la viabilité financière d’un immeuble de rapport. Il est également essentiel de déterminer la rentabilité potentielle du loyer ainsi que les taux d’imposition à venir et la taxe foncière, et le montant du remboursement du prêt par mois.

Cash flow immobilier : calcul.

La formule utilisée pour calculer le cash flow immobilier fonctionne comme suit :  » cash-flow immobilier = revenus (loyer + charges qui sont facturées au locataire) + dépenses.  »

Lire plus :   Comment bien choisir la meilleure mutuelle dentaire ?

Pour les entrées ou les revenus locatifs bruts, vous devez également prendre en compte les charges qui sont facturées aux locataires, ce qui vous permettra de déterminer le montant exact des revenus. Dans le cas des sorties, il est essentiel d’inclure toutes les dépenses qui définissent le bien. Lorsque vous calculez vos sorties, vous devez également tenir compte des coûts qui s’ajoutent aux paiements mensuels, comme les frais de dossier ainsi que les frais de notaire, la taxe sur les intérêts créditeurs, les assurances et autres.

Dans les termes les plus simples, vous devez considérer le coût d’achat du bien, les travaux ainsi que les charges, les frais de crédit immobilier (assurance de la copropriété, assurance comptable, …), les impôts de l’entreprise, l’impôt personnel ainsi que la marge du courtier, et les conditions du prêt qui vous permettent de déterminer le montant exact du cash-flow pour financer votre projet. investissement locatif .

Cash-flow immobilier : cash-flow positif.

Il est possible de faire face à vos obligations financières grâce à un cash-flow positif. En réalité, cela signifie que vous avez réalisé plus de gains financiers que vous n’avez dépensé. L’investissement sera alors rentable. Lorsque vous disposez d’un flux de revenus positif pour le bien immobilier, vous aurez plus de facilité à rembourser les banques.

Calculer le flux de trésorerie potentiel d’un investissement avant d’acheter un immeuble de rapport à louer est une méthode sage et lucrative. En fait, elle est fortement recommandée ! Il existe aujourd’hui des sociétés spécialisées dans le cash flow immobilier qui peuvent vous aider à réduire vos soucis financiers en mettant en place une stratégie réalisable qui vous permet de connaître les investissements qui créent un cash flow positif et régulier. Vous êtes en mesure d’être guidé et assisté vers un ou quelques biens immobiliers rentables en matière de cash flow et de recevoir un revenu mensuel régulier. N’hésitez pas à faire appel aux experts en cash-flow des experts immobiliers pour améliorer votre situation financière !

Lire plus :   Menuiserie F.Jacquet : pose de châssis et portes de garage en PVC Waremme – Province de Liège

Cash flow immobilier : cash flow négatif.

On considère qu’il y a un cash-flow négatif lorsque les revenus sont supérieurs aux dépenses, c’est-à-dire que les sorties financières sont plus importantes que les entrées. C’est l’exact opposé du cash-flow positif. En outre, si le cash-flow immobilier de votre investissement est négatif, le risque augmente. C’est pourquoi il est crucial de déterminer à l’avance les revenus locatifs du bien ou de consulter des entreprises spécialisées dans l’analyse des flux de trésorerie pour l’immobilier afin de vous assurer que vous êtes en mesure d’investir dans un bien immobilier rentable ayant de fortes chances d’avoir un flux de trésorerie positif !