Lors de l’examen du permis de conduire, la manœuvre de stationnement est généralement demandée par le candidat à l’examen. Parmi les trois types de manœuvres de stationnement qui existent, le stationnement entre deux voitures est celui qui est le plus fréquemment utilisé par les conducteurs dans leur vie quotidienne. Cette manœuvre exige la maîtrise de la voiture et la capacité à se frayer un chemin dans l’espace, ainsi que le respect des règles de sécurité.

Si vous êtes sujet à un certain degré d’anxiété lorsque vous pensez au stationnement, ne vous inquiétez plus. Voici quelques conseils pour vous aider à réveiller le conducteur qui est en vous.

  1. Veillez à annoncer votre intention de vous garer.

Vous avez probablement remarqué que l’accent est mis sur la sécurité lorsque vous êtes dans une auto-école . Comme votre instructeur ne le soulignera jamais assez, vous devez être vigilant lorsque vous conduisez. Lorsque vous vous garez, gardez à l’esprit que vous n’avez pas le droit de premier refus. Veillez donc à ne pas bloquer la circulation.

Mettez le clignotant du côté où vous souhaitez garer votre voiture. Vous devez ralentir pour que le véhicule qui vous précède sache que vous avez l’intention de vous déplacer. Veillez à freiner lentement afin de ne pas réveiller les conducteurs des véhicules qui vous précèdent.

  1. Veillez à positionner correctement votre véhicule

Au début, faites de votre mieux pour vous assurer que votre emplacement est parfait. Cela vous permettra de vous assurer que tous les processus ultérieurs se déroulent sans problème. Si vous ne vous sentez pas en confiance, essayez de vous entraîner dans un endroit moins fréquenté. Il n’est pas rare de voir de jeunes conducteurs s’exercer sur le parking d’un supermarché avec des barbes le dimanche après-midi.

Réglez votre rétroviseur pour qu’il corresponde aux rétroviseurs du véhicule qui se trouve dans l’espace devant vous. La voiture doit être parallèle et droite au véhicule opposé avec une distance latérale approximative de 50 centimètres.

  1. Marche arrière en ligne droite

Cette procédure diffère légèrement en fonction du système de transmission de votre véhicule.

Lire plus :   Opération de la cataracte : que devez-vous savoir à ce sujet ?

Si vous avez une boîte de vitesses manuelle, appuyez sur le levier d’embrayage, puis maintenez-le. Placez le levier de la transmission en marche arrière. Ensuite, relâchez l’embrayage du moteur pour placer le véhicule en marche arrière.

Si vous avez une transmission automatique, arrêtez la transmission en appuyant sur la pédale de frein. Tout en maintenant la pédale de frein enfoncée, déplacez le levier jusqu’à ce qu’il soit en position « R » pour « Reverse », puis relâchez le frein. La voiture commencera alors à reculer.

Il est généralement admis que cette procédure est plus simple sur la deuxième voie que sur la première. C’est ce qui explique la variation du nombre minimum d’heures requises pour obtenir une mention (13 heures pour une transmission automatique et 20 heures pour une transmission manuelle).

  1. Diriger en ligne droite

Il est temps de commencer à se garer. Lorsque les vitres arrière sont alignées avec les feux arrière du véhicule dans lequel vous vous garez, déplacez votre volant pour le bloquer. Il est recommandé d’orienter les pneus arrière vers le trottoir.

Gardez les yeux sur vos rétroviseurs lorsque vous déplacez votre véhicule. Soyez prêt au cas où vous devriez changer de direction. Il n’est pas nécessaire de se dépêcher, assurez-vous simplement que votre véhicule forme un angle de 45 degrés avec la route. Le deuxième indicateur est constitué par les phares de la voiture qui se trouve derrière l’espace vide. Lorsque vous les repérez, vous êtes prêt à passer à l’étape suivante.

  1. Réglez le contre-braquage et ajustez si nécessaire.

Vous êtes maintenant sur le point de compléter votre emplacement de stationnement Cela signifie qu’une partie de la pression a disparu. À ce stade, les voitures qui attendaient dans le parking circulent déjà librement.

Veillez à tourner votre volant le plus largement possible dans la direction opposée pour que l’avant de vos roues soit le plus proche possible. Placez-vous à votre place et faites les ajustements nécessaires si nécessaire. Si vous avez respecté les étapes ci-dessus, votre véhicule devrait être dans la bonne position.

Lire plus :   Création de site internet : quelle formation CPF choisir ?

Le stationnement parallèle n’est plus un problème. C’est une bonne idée de mettre en pratique vos habitudes de conduite.